Photography Frederik Van den Broeck | Le Procédé FR

 

Fien 2

Pieter 2 Alan

 

La procédure Collodion Humide est un support photographique analogue qui date de 1851.

L’Anglais Frederick Scott  Archer a été le premier à utiliser cette technique sous une forme très ancienne de la photographique  quelque temps après la découverte de la Daguerrotipie.

La procédure doit son nom au terme collodion, un liquide épais qui constitue l’ingrédient principal d’une émulsion  rendant une plaque sensible à la lumière.

Le collodion peut être utilisé sur deux supports, le verre et le métal.

Le mélange collodion est dilué par l’alcool et l’éther, ensuite on y ajoute deux sels pour la sensibilité et les gris.

Ensuite on met l’émulsion sur le support et le tout va dans un bain contenant du nitrate de d’argent. Après quelques minutes la plaque est prête pour faire la photo.

La plaque doit être développée  tout de suite avec un mélange de sulfate de fer et elle doit être fixée. Toute la procédure prend environ 25 minutes.

La sensibilité réduite du collodion (plus ou moins iso 3) exige des temps de pose longs (plusieurs secondes). Le contraste  élevé qui est propre à cette technique et le spectre auquel cette technique est sensible, engendre des résultats vraiment particuliers, qui ne peuvent pas être imités par des technique modernes digitales.

Pour chaque plaque on a besoin d’une série opérations successives qui durent environ 25 minutes. 

Chaque plaque représente une seule photo. On ne peut pas faire des copies.

La procédure relativement lente ainsi que le facteur de travail élevé contrastent singulièrement  avec les techniques digitales modernes.

L’expérience est unique  et la satisfaction due à cette technique est telle que ce travail en vaut vraiment la peine.